Actions

Visite de Technofutur TIC (14/11/2019)

Visites

Le jeudi 14 novembre 2019, l’Instance Bassin EFE du Brabant wallon a organisé une visite du Centre de compétence Technofutur TIC. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un travail sur la digitalisation initié lors de la journée « prospective » sur les « New Ways of Working ».

Cette matinée de visite a accueilli une quinzaine de participant∙e∙s, acteur∙rice∙s et partenaires de l’Instance. Cette visite a pour objectifs de mettre en valeur une offre de formation présente à proximité du Brabant wallon et à approfondir les connaissances sur l’impact du numérique et de la digitalisation.

Au programme de cette matinée, les participant∙e∙s ont pu découvrir les nouveaux processus pédagogiques de formation qualifiante, l’espace innovant eduLAB, le Digital Learning.

 

 

Le centre de compétence Technofutur TIC

Créé en 1998, Technofutur TIC est le Centre de compétence des Technologies de l’Information et de la Communication. Situé près de Charleroi, dans l’Aéropôle de Gosselies, ce Centre veille au développement des nouvelles compétences en technologie de l’information et de la communication.

Avec les autres Centres TIC (Cepegra, Technifutur, Technobel et Technocité), Technofutur TIC collabore à la définition d’une offre globale de services couvrant une gamme large de compétences.

Actuellement, le centre possède 3 implantations à Gosselies (Aéropôle), Louvain-la-Neuve (Axisparc), Charleroi (E6K).

On retrouve chez Technofutur TIC quatre principaux domaines de compétences :

  • Le développement logiciel
  • Les métiers du data (Big Data, data analyst, …)
  • Le management de l’information
  • Le digital marketing

Le Centre dispose de trois sources de financement :

  • L’Accord de coopération FWBRW, qui concerne étudiants et enseignants ;
  • le FSE TICE, qui vise les enseignants ;
  • et le financement à destination des demandeur∙euse∙s d’emploi.

En 2019, Technofutur TIC est l’initiateur d’un nouvel espace numérique innovant : eduLAB.

Le public de Technofutur TIC

Les groupes de stagiaires viennent de tous lieux et sont de tous âges. Bien qu’ouvert à tout public, ces groupes se divisent en trois catégories : (1) les demandeur∙euse∙s d’emploi, (2) les enseignant∙e∙s et (3) les étudiant∙e∙s.

Au niveau des demandeur∙euse∙s d’emploi, Technofutur TIC en reçoit près de 400 par an. Les DE viennent sur base volontaire. Le Centre ne rencontre pas de problème de recrutement. Il ne fait pas appel au Forem mais recrute via la publicité ou via le recrutement interne des entreprises. De ce fait, le Centre a peu de visibilité sur les DE, hormis ceux∙elles qui sont inscrit∙e∙s chez eux.

Au niveau de l’enseignement, Technofutur devrait s’adresser en réalité au secondaire technique et professionnel du 3e degré. Le Centre rappelle que bien qu’il y ait de moins en moins de sections informatiques, d’autres sections peuvent être demandeuses (ex : comptabilité, administration, etc.).

Technofutur TIC essaie d’impliquer les entreprises à tous les niveaux de la formation. D’abord via des stages, des rencontres (salon, Hackaton, etc.) ou des jurys. Le Centre organise également des études de cas (Case studies) et implique les stagiaires dans une problématique d’entreprise afin qu’il∙elle∙s trouvent des solutions. Il propose également des formations en lien avec les besoins des entreprises en proposant un programme adapté aux besoins de celles-ci. Les stagiaires y sont envoyé∙e∙s dès le début de leur formation.

La pédagogie de Technofutur TIC – Coaching et présentiel augmenté

La mission première de Technofutur TIC est l’insertion à l’emploi. Le Centre met l’accent sur le suivi des DEI via une orientation par des professionnel∙le∙s du secteur mais surtout via un coaching, notamment, dans la recherche d’emploi et un travail sur les softs skills[1].

Technofutur TIC encadre ses DEI avant l’entrée en formation via des tests d’orientation et la construction d’un projet professionnel individuel. Le Centre met également l’accent sur une formation en présentiel augmenté, c’est-à-dire qui place l’apprenant∙e au cœur de sa formation grâce aux apports du Digital Learning. La pédagogie du Centre permet ainsi aux participant∙e∙s d’acquérir des compétences métiers à des rythmes différents.

Deux à quatre fois par mois, Technofutur TIC organise des séances d’informations. Celles-ci permettent de présenter le Centre aux candidat∙e∙s demandeur∙se∙s d’emploi mais surtout d’effectuer les tests d’orientation afin de construire les projets professionnels individuels avec leurs futur∙e∙s étudiant∙e∙s.

Les entretiens d’orientation ont lieu individuellement à la suite de tests qui évaluent les potentialités en compétences numériques. Technofutur TIC guide les DEI dans un projet professionnel individuel réaliste, s’étalant sur une période de 3 à 6 mois, et leur propose des formations qualifiantes dans un des quatre domaines cités ci-dessus. Le parcours de formation qualifiante dure entre 58 et 98 jours. Chaque formation comporte deux aspects : l’aspect hard skills[2] et soft skills.

Les DEI qui n’ont pas les prérequis suffisants en développement informatique, peuvent avoir une remise à niveau via le Tremplin ++ (voir infra), l’espace ouvert collaboratif où il∙elle∙s peuvent travailler seul∙e∙s ou accompagné∙e∙s. Ensuite, il∙elle∙s suivent des cours plus avancés durant 5 semaines avant d’accéder à la formation qualifiante.

 

 

Le Digital Learning

Un gros pilier de la formation chez Technofutur TIC sont les formations à distance. Elles sont dirigées vers les demandeur∙euse∙s d’emploi, le monde de l’enseignement et celui de l’entreprise. Le Centre utilise Blackboard, un logiciel d’accompagnement et de gestion de système pédagogique ou d’apprentissage (Learning Management system). Le Centre envisage de faire évoluer cet outil vers le système Moodle.

Via cette plateforme, le Centre propose un catalogue d’une dizaine de cours. On y retrouve des cours de sensibilisation et d’initiation à l’informatique, des cours liés aux compétences numériques et enfin des cours liés à la recherche d’emploi. Leurs contenus sont des cours originaux. Technofutur TIC ne s’oriente pas vers d’autres types de plateformes (MOOC[3], etc.) car le coût est plus élevé.

Cette offre de formations à distance est ouverte à l’ensemble des élèves et est encadrée par un∙e coach qui veille à motiver les élèves à poursuivre leur formation et qui répond aux différentes questions via des échanges d’emails. Selon les formateurs, sans coaching, l’e‑learning possèderait un taux d’abandon élevé. Technofutur TIC observe que 80 % de leurs élèves coaché∙e∙s  terminent les cours en ligne.

Chaque cours organisé se construit autour de 7 à 8 modules. À la fin de chaque module, une évaluation est faite. Le Digital Learning permet à chaque élève d’avancer à son rythme, de mieux comprendre les métiers du numérique ainsi que de tester la motivation.

Environ 156 000[4] heures de formations dispensées (50 000 heures pour les DE, 100 000 heures pour les enseignants, 2 000 heures pour les entreprises). Le Centre compte 4 500 formé∙e∙s (1 000 DE, 3 150 de l’enseignement, 50 entreprises).

Le Centre de compétence touche plus le monde des Hautes Ecoles que celui du secondaire technique et professionnel du 3e degré. Pourtant, le public cible du Centre est avant tout les élèves de l’enseignement qualifiant, Technique de qualification (TQ) et Professionnel (P). Pour l’instant, Technofutur TIC est encore à la recherche du public TQ et P. De plus, le Centre permet aux classes intéressées d’intégrer leur programme de formation en ligne. Toutefois, le coaching devra alors être assuré par un∙e professeur∙e de l’école.

En ce qui concerne les DE, il y a deux types : (1) ceux∙elles qui suivent leurs formations et que le Centre connaît, (2) ceux∙elles avec un contrat de formation qui sont inscrit∙e∙s via la formation en ligne ou un conseiller∙ère Forem.

 

 

D’autres formes de Digital Learning

Les webinaires et les classes virtuelles

Une autre offre de formation en ligne existe chez Technofutur TIC : les webinaires et les classes virtuelles. Leur particularité est la dimension temps : les participant∙e∙s se rassemblent à un moment précis. Les cours se donnent en vidéo‑conférences. Un expert y vient dispenser un contenu de cours. Ces webinaires durent maximum 1 heure. Ils sont ensuite disponibles en replay. Le calendrier des webinaires est disponible sur le site de Technofutur TIC. Certains de ces webinaires sont gratuits et accessibles à tous.

Le Centre dispose d’un studio et réalise lui-même ses cours. Ce format virtuel est plus compliqué en préparation car il implique une scénarisation plus poussée.

Cette modalité peut s’inscrire dans un parcours mixte (présentiel, classe virtuelle, etc.). Toutefois, ces types de cours restent marginaux au sein du Centre. Les cours en présentiel représentent 90 % des formations à Technofutur TIC. Technofutur TIC réalise beaucoup de webinaires sur la recherche d’emploi.

Moodle

Technofutur TIC envisage de faire migrer son système d’apprentissage en ligne vers la plateforme Moodle pour les formations qualifiantes.

Moodle est un outil qui permet d’apprendre sur des supports en ligne (cours, tests, FAQ, …). La plateforme permettra de passer d’un modèle 100 % présentiel à quelque chose de plus hybride. Toutefois, le présentiel reste toujours privilégié car l’accompagnement est essentiel. De ce fait, tous les cours prérequis seront sous Moodle.

Le savoir à développer est le « apprendre à apprendre » : passer par de la pédagogie virtuelle et accompagner dans cet apprentissage par soi-même. L’outil Moodle peut référencer les ressources disponibles. Les évaluations, les tests de compétences seront intégrées dans la plateforme.

Tremplin ++

Technofutur TIC propose un espace d’e-learning installé dans ses propres laboratoires. Cette forme hybride où les stagiaires sont présent∙e∙s permet de suivre des formations sur plateforme digitale, particulièrement pour les remises à niveau tout en disposant d’un accompagnement.

Autres outils

Technofutur TIC développe d’autres outils. Le Centre a créé un système de badges qui attestent les compétences de ses stagiaires. Il s’agit d’une reconnaissance informelle conçue en interne qui n’a toutefois pas valeur d’une certification.

Le Centre utilise également le référentiel européen des compétences numériques, DigComp, et accompagne des projets telle que la plateforme pédagogique de formation « Les Bons Clics », soutenu par la Fondation Roi Baudouin.

En parallèle, Technofutur TIC travaille aussi sur un projet Cecaf (certificat de compétences acquises en formation). Le Centre souhaiterait coupler les Cecaf avec les badges afin de leur donner une valeur de qualification.

 

 

eduLAB

Inauguré début 2019, eduLAB est le laboratoire éducatif de Technofutur TIC. Il est ouvert à toute la communauté éducative. Il met à disposition tout un ensemble de ressources matérielles, d’outils, etc. et propose un dispositif de formation original. Le Centre de compétence dispose de nombreux contacts avec les réseaux et certains Pouvoirs Organisateurs.

L’objectif est d’intégrer la compétence numérique dans la formation ainsi que d’opérer une transformation pédagogique et numérique. eduLAB s’inscrit dans la logique d’école numérique. Il se conçoit comme un espace d’expérimentation en proposant de changer des postures classiques d’apprentissages, par exemple l’usage du tableau.

Autre exemple : l’usage de l’algorithme via des expériences matérielles (insérer des billes suivant un ordre de couleur dans un collier). Cette expérience permet de stimuler des compétences de codages.

eduLAB est accessible aux enseignants du fondamental et du secondaire. En 6 mois, l’espace a déjà accueilli près de 550 participant∙e∙s. De plus en plus de personnes, sur base volontaire, sont intéressé∙e∙s. Par ailleurs, les acteur∙rice∙s de l’insertion socio-économique ainsi que de la Promotion sociale (section qualifiante) sont également éligibles.

La notion de LAB signifie la volonté de casser les codes habituels de la formation. On retrouve cette même stratégie dans d’autres formes de LAB (Fablab, LudiLab, Créalab, Learning Lab, Labo Scientifique, etc.). Derrière cet objectif, le numérique devient un moyen d’inclusion sociale plutôt qu’un facteur d’exclusion. La pédagogie devient un savoir collaboratif et ludique.

 

 

Offre pour les entreprises

Technofutur TIC s’attaque aux compétences numériques. Cela signifie que d’une part, elles concernent le monde de l’informatique, et d’autre part, tous les autres emplois touchés par le numérique. De ce fait, le Centre propose également des offres de formation (upskilling[5] par exemple) à destination des entreprises. 100 modules sont proposés. Le Centre travaille actuellement avec d’autres secteurs publics tels que les CPAS. Les formations peuvent être décentralisées.

Les représentants du secteur notent que le Brabant wallon représente 40 % de l’emploi numérique en Wallonie. C’est pourquoi, Technofutur TIC s’est également installé dans l’Axisparc (une salle équipée de 12 pc) car il s’agit d’un écosystème propice.

Autres activités

Technofutur TIC participe au Job IT Day, le salon de l’emploi dans le secteur du numérique. Le Centre s’attache à mettre en relation ses stagiaires avec des potentiel∙e∙s employeur∙euse∙s. Le succès y est positif. Sur près de 700 canditat∙e∙s qualifié∙e∙s, 268 ont obtenu une promesse d’emploi certaine ou probable.

Le Centre de compétence fait également partie du Hub créatif de Charleroi, un projet qui vise à favoriser la créativité et l’innovation du tissu économique local. Technofutur TIC pilote également les Espaces Numériques Publics (EPN)[6].

Enfin le Centre travaille sur la fracture numérique et souhaite offrir aux acteur∙rice∙s de proximité (acteur∙rice∙s sociaux∙ales, les CISP,..) des outils par rapport au PMTIC[7].

***

L’Instance Bassin remercie l’équipe de Technofutur TIC pour l’accueil ainsi que pour l’apport qu’il∙elle∙s nous ont apporté.

---

Présentations :

Plus d’infos : https://www.technofuturtic.be/


[1] Les compétences comportementales et transversales

[2] Les compétences techniques et informatiques

[3] Massive Open Online Course, Formation en ligne ouvert à tous

[4] Cette valeur est calculée sous forme d’équivalence car une formation ne peut être quantifiable vu sa forme.

[5] Mobilité professionnelle dans l’entreprise

[6] À noter que les EPN sont actuellement en révision

[7] Dispositif destiné à sensibiliser et à former les personnes sans emploi aux technologies de l'information et de la communication.

RETOUR
Back to Top