L'IBEFE

RETOUR

Instance bassin EFE

Présentation                                          -                               En Bref
Composition
Missions

Rapport d'activités 2015-2016 de l'Instance Bassin EFE du Brabant wallon et courrier aux partenaires


Schéma de fonctionnement de l'IBEFE

Comment l'Instance bassin Enseignement qualifiant - Formation - Emploi (IBEFE) remplit-elle ses rôles ?  Télécharger le schéma de fonctionnement   

 


Présentation

Depuis le 1er janvier 2015, le Décret portant assentiment à l'accord de coopération conclu le 20 mars 2014 entre la Communauté française, la Région wallonne et la Commission communautaire française relatif à la mise en oeuvre des bassins Enseignement qualifiant - Formation - Emploi régit les Instances Bassin EFE.

L'IBEFE a un rôle local d'interface et de concertation d'une part, et d'appui au pilotage de l'enseignement qualifiant et de la formation professionnelle d'autre part.

Ce pilotage de l'enseignement qualifiant et de la formation professionnelle est exercé par les institutions dans le respect de leurs prérogatives.

Comment apporter un appui au pilotage ?

  • En favorisant la mise en cohérence des offres de formation professionnelle et de l'enseignement qualifiant, avec les besoins sociaux économiques et avec l'offre existante.
  • En soutenant le développement de politiques croisées mises en œuvre conjointement par la Région wallonne, la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) et la Commission communautaire française (COCOF).

Par appui au pilotage, on entend un appui aux décisions politiques et aux décisions des opérateurs, comme d'une série d'instances intermédiaires.

Quel sont les opérateurs concernés ?

L'enseignement technique et professionnel (ordinaire, spécialisé, de plein exercice et en alternance), l'enseignement de promotion sociale, l'Institut wallon de la Formation en Alternance et des indépendants et Petites et Moyennes Entreprises (IFAPME), le Service public wallon de l'Emploi et de la Formation professionnelle (FOREM), les Centres d'insertion socio-professionnelle (CISP).   

 


Composition

Suite à la première période de 3 ans, il a été procédé au renouvellement des mandats :

L'IBEFE se compose d'un Président : Monsieur Jacques SPELKENS (nommé pour une nouvelle période de 3 ans le 7.06.2018)
et de 3 groupes de 8 membres :

  • 8 partenaires sociaux,
  • 8 représentants des opérateurs de formation, d'insertion et d'emploi (4 Forem, 2 CISP (EFT ou DEFI (ex-OISP)), 2 IFAPME),
  • 8 représentants de l'Enseignement (2 Administration générale de l'enseignement (AGE)), 4 enseignement technique et professionnel, 2 enseignement de promotion sociale).

Ces 24 membres effectifs ont des suppléants.
Liste des membres

Des invités avec voix consultative participent aux séances (MIRE-BW, CPAS, ALPHA, AVIQ, Centres PMS, Enseignement spécialisé,...), ainsi qu'un expert scientifique et méthodologique de l'IWEPS, et tout expert nécessaire.
Liste des invités

L'IBEFE a désigné un Vice-Président dans chaque groupe :

  • 2 Vice-Présidents pour le groupe des partenaires sociaux : Monsieur René SOMVILLE (banc patronal) et Monsieur Philippe GENIN (banc syndical)
  • Vice-Présidente pour le groupe des opérateurs de formation, d'insertion et d'emploi : Madame Véronique HERRENT
  • Vice-Président pour le groupe de l'enseignement : la fonction de Président de la Chambre enseignement est exercée en alternance tous les ans (soit Monsieur Jean-Paul CLAEYS jusqu'au 31/01/2019, et ensuite Monsieur Thierry ANTOINE pour une nouvelle période d'un an).


Le Président et les 3 Vice-Présidents constituent le Bureau. 

L'équipe se compose de 6 personnes.

Madame Aline JANSEN (2ème en partant de la gauche sur la photo) a quitté l'équipe le 1.12.2018, pour occuper un poste de Chargée de mission en milieu carcéral pour les besoins de la Direction générale Produits & Services - Direction Formation et compétences - Service Références et Compétences au Siège central du Forem.

 



Missions

  1. Maintenir le dialogue et la concertation
  2. Recueillir, synthétiser, croiser des analyses, des études et travaux existants, et réaliser le rapport analytique et prospectif selon une méthodologie commune (APPUI ANALYTIQUE)
  3. Etablir une liste de thématiques communes et la diffuser
  4. Transmette des informations, rendre des avis, formuler des orientations (APPUI PROGRAMMATIQUE)
  5. Développer des pôles de synergies (APPUI OPERATIONNEL)
  6. Intégrer le fonctionnement des chambres existantes
  7. et des chambres à venir.

Les thématiques communes se définissent par rapport à une filière professionnelle ou un métier (profil-métier du SFMQ). Il s'agit d'un ensemble d'orientations visant à favoriser le développement de l'offre de formation professionnelle ou d'enseignement qualifiant. Ces orientations préciseront les besoins en termes d'offre d'enseignement qualifiant et de formation, d'infrastructures, d'équipements, de places de stage ou d'alternance, … , en mentionnant si nécessaire une localisation.

L'appui programmatique est une aide à l'orientation et à l'adaptation de nouvelles offres aux besoins socio-économiques du bassin. Les thématiques communes vont servir aux opérateurs pour analyser les programmations de nouvelles offres et pour justifier/motiver la création d'offres non reprises dans cette liste de thématiques communes.

Dans quel cas ?
L'ouverture d'option de l'enseignement secondaire qualifiant, l'ouverture de formations qualifiantes au Forem et ses partenaires, l'ouverture de formations qualifiantes à l'IFAPME, et l'ouverture de sections de l'enseignement secondaire par un établissement d'enseignement de promotion sociale.

L'appui opérationnel, vise l'émergence de projets. L'IBEFE peut mettre en place un ou des pôle(s) de synergie. Un pôle de synergie est obligatoirement constitué autour d'un secteur, d'un métier ou d'une filière professionnelle, voire inter pôles ou interbassins sur une thématique transversale.

Le pôle de synergie favorise l'émergence de projets concrets en synergie avec les acteurs concernés. Il a une durée de vie de 3 ans renouvelable après évaluation de l'IBEFE.

Le public visé par les projets se compose des élèves du 2ème,3ème et 4ème degrés de l'enseignement secondaire, des apprenants IFAPME, des étudiants de l'enseignement supérieur et de l'enseignement de promotion sociale, et des demandeurs d'emploi.

Les projets doivent viser le développement d'actions de type innovant, additionnel, émergeant, notamment :

  • la mise en œuvre de curricula harmonisés valorisant les acquis formels, informels et non formels et s'inscrivant dans la perspective de l'apprentissage tout au long de la vie;
  • la gestion commune des places de stage ou d'alternance;
  • la mise en commun d'infrastructures ou d'équipements entre différents opérateurs;
  • le développement et la gestion commune d'actions d'information et de sensibilisation au secteur d'activité, à la filière professionnelle ou au métier visé;
  • le développement et la gestion commune d'actions liées à l'apprentissage des langues dans le qualifiant;
  • le développement et la gestion commune d'actions liées à la lutte contre l'abandon scolaire et la non-qualification;
  • le développement et la gestion commune d'actions liées à la formation continuée des enseignants et des formateurs du qualifiant;
  • les relations entre entreprises et opérateurs d'enseignement qualifiant et de formation.

Points d'attention : le projet doit favoriser les synergies et la construction de filières.

Le projet est prioritaire si :

  • l'association de partenaires différents, complémentaires permettent une mise en parcours (ex : enseignement/formation – stage – insertion – emploi) ;
  • la création de nouveaux partenariats permettent de nouvelles filières (ex : métiers émergeants) ;
  • les associations s'articulent autour de projets existants (conventions sectorielles, validation des compétences, Service francophone des métiers et des qualifications (SFMQ), Centres de compétences, Centres de technologie avancée (CTA)).

 

RETOUR
Back to Top