Actualités

« COMPÉTENCES DE BASE, COMPÉTENCES CLÉS : LE POINT SUR LES DIFFÉRENTS PARCOURS D’APPRENTISSAGE. ». COLLOQUE DE CLÔTURE

L’éducation et la formation des adultes en Belgique francophone : « Compétences de base, compétences clés : le point sur les différents parcours d’apprentissage. ». Colloque de clôture du projet Coordination francophone et Agenda européen des politiques d’adultes. 22/10/2019

Voir les documents mis en ligne sur EPALE

Le colloque fut l’occasion de s’interroger sur les différents dispositifs mis en place dans le cadre de l’éducation et de l’apprentissage des adultes, ainsi que d’échanger autour de la recommandation européenne « Parcours de renforcement des compétences ». Celle-ci cible particulièrement les usagers peu scolarisés, peu qualifiés (adultes possédant au mieux une qualification du secondaire inférieur), ainsi que l’acquisition des compétences de base (lire, écrire, calculer, compétences digitales) et des compétences clés. L’objectif de cette recommandation est de proposer un parcours plus fluide construit en 3 étapes grâce à une meilleure coordination des différents dispositifs. Si une estimation du taux de participation des adultes à une action de formation (sur les 6 derniers mois) s’élève à 8% pour la Belgique, ce taux tombe à 3% pour le public peu qualifié.

Mme Vega, chercheuse pour l’Ulg, a également présenté l’état d’avancement des entretiens qualitatifs réalisés auprès des adultes ayant un faible niveau de qualification en attente ou en reprise de formation (Etude commanditée par EPALE). L’idée poursuivie par cette recherche était d’essayer d’identifier les leviers expliquant l’engagement, la motivation, l’accroche des adultes s’inscrivant dans une démarche de formation. Des premiers éléments à prendre en compte sont les caractéristiques psychosociales des personnes interrogées. Celles-ci sont en grande insécurité, souvent traversées par un sentiment d’incompétence, manquant de confiance en leurs capacités et manquant d’identité positive.

Des premières pistes ont été évoquées : l’importance

  • de l’empathie et de la bienveillance, un « bon » accompagnement « humain »,
  • d’un accompagnement personnel, individuel tout au long de la formation y compris pendant les stages vu le sentiment d’insécurité qui augmente pendant cette période,
  • de la prise en compte d’une démarche de connaissance de soi, de son « identité »,
  • d’une offre de formation adaptée,
  • d’une dynamique de groupe,
  • de donner du sens aux apprentissages,
  • d’inscrire l’apprentissage des compétences transversales dans l’apprentissage des compétences techniques,
  • de favoriser un sentiment d’appartenance,
  • de mettre l’accent sur l’expérimentation,

La table-ronde a permis également aux différents intervenants d’échanger et de faire le point sur les différents parcours d’apprentissage mis en place, sur les développements futurs et les freins existants. Parmi les nombreuses idées formulées, notons celles de

  • réfléchir à la posture de l’accompagnateur,
  • valoriser les synergies entre les opérateurs,
  • viser la reconnaissance des compétences,
  • articuler au mieux les différents dispositifs, tout en rendant cela envisageable budgétairement,
  • oser l’innovation de l’offre de formation en mutualisant les ressources
  • travailler la motivation de l’apprenant en lui apportant un cadre « sécurisé » (sécurisation du parcours),
  • réfléchir à la reconnaissance du parcours de formation,

Le colloque fut également l’occasion de rappeler le nouvel appel à projets européens et Erasmus + pour l’éducation des adultes. Dans ce cadre, la coordination nationale continuera à travailler dans l’objectif d’assurer la visibilité des dispositifs, l’échange des bonnes pratiques, la valorisation de l’existant… D’où, l’éventualité d’organiser, comme c’est le cas dans d’autres pays européens, un premier « Festival de l’apprentissage » en Belgique francophone.

RETOUR
Back to Top